Réflexologie Archaïque

 

La réflexologie archaïque est une approche plus neurophysiologique et posturale qu'énergétique, basée sur les mouvements instinctifs du nourrisson pour survivre (instinct de téter, de déglutir, d'agripper...), et sont associées à des étapes psycho-affectives dont dépend le développement du futur adulte.

Ces mouvemements primitifs se transforment peu à peu pour devenir plus aboutis et volontaires.

 

La rééqulibration ou la simple prise de conscience de ces réflexes permet d'agir sur l'ensemble de l'individu, tant au niveau corporel que mental ou psycho-affectif.

 

Par exemple, un adulte présentant des résurgences inappropriées du réflexe d'attachement peut se sentir insécure, manquant de confiance en lui, ressentir des difficultés à créer des liens, être intro ou extraverti.

Cela peut se produire par exemple si la période d'attachement du nourrisson a été perturbée par un évènement ou le manque de présence d'un adulte référent, mais peut aussi apparaître à l'âge adulte à l'occasion du deuil d'un être cher, d'un licenciement, ou multiple autre dfacteur déclenchant.

 

Il en va de même pour le réflexe nauséeux, destiné à identifier des goût trop éloigné du lait maternel . Si ce réflexe est mal assimilé, il impacte, par exemple l'acquisition de la diversification alimentaire ou présenter des retards de croissance ou du langage, une maladresse gestuelle, un graphisme défaillant ou la présence de tics pouvant persister à l'âge adulte . A l'âge adulte, il peut se traduire par des perturbations de l'articulation temporo-mandibulaires pouvant mener à des troubles ORL, gynécologiques ou intestinaux, ou encore douleurs rachidienne.

 

La rééquilibration consiste en un ensemble de stimulations de zones proprioceptives concernées associées à des tehcniques respiratoires et des exercices physiques ou proprioceptfis simple à refaire chez soi si besoin.

 

Très efficace, cette méthode peut être complétée par un pistage émotionnel en cas de problématique psycho-émotionelle ou de stress chronique.

 

Cette méthode est complémentaire à la médecine et ne s'y substitue pas; Les prescriptions médicales demeurent prioritaires.